Mots-clefs

,


Vous nous avez frappés par surprise en janvier,
Vous les avez tués, nous les avons pleurés,
Mais pour la liberté, nous sommes restés debout.

Vous frappez à nouveau, la haine vous rend forts,
Vous tuez à nouveau, et nous pleurons nos morts,
Mais pour la liberté, nous nous tenons debout.

Vous frapperez encore, et nous ignorons quand,
Vous tuerez nos amis, nos plus proches parents,
Mais pour la liberté, nous resterons debout.

Parce que la liberté nous berce depuis l’enfance,
Pour cette liberté, par-delà la souffrance,
Nous resterons debout pour que vive la France.

Publicités