Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Bichonnier2« La cloche de quatre heures et demie vient de sonner. Mme Remuffat interrompt son récit. « C’est terminé pour aujourd’hui, dit-elle, nous reprendrons demain. » Un murmure de protestation s’élève dans la classe et une fille d’environ huit ans, aux longs cheveux tout bouclés, se dresse comme un ressort. « S’il vous plaît, madame ! Finissez les aventures de messire Robert ! – Non, ce serait trop long, Emilie. J’ai dit demain. » Emilie bougonne un peu en rangeant ses affaires. L’air boudeur, elle va se mettre en rang à côté de Jojo Grataloup. S’arrêter au beau milieu d’un tournoi, tout de même ! »

Bonnes résolutions 2015 aidant, chères petites souris (et je m’adresse là plus particulièrement à celles de moins de 10 ans qui sont, je pense, fort rares par ici), voici un article spécial mercredi, « Au pays des enfants ».

« Emilie et le crayon magique » et votre servante, c’est une longue, très longue histoire d’amour, qui remonte au tout début des années 1990, en classe de CE1… Sa couverture de l’époque était celle-ci…

Bichonnier1… mais je ne suis pas sûre qu’elle soit encore dans cet état aujourd’hui, vu le nombre de fois où j’ai lu, relu, et re-relu les aventures d’Emilie au Moyen-Âge ! Mais même avec une couverture différente que personnellement je trouve très laide moins poétique mais qui doit plus plaire aux enfants, je n’ai pas pu résister à l’envie de le rapporter à Lecteur Aîné, et commencer à lui lire moi même les premières pages, comme une délicieuse madeleine de Proust…

Tout commence lorsqu’Emilie, à la sortie de l’école, tombe sur un crayon magique, capable de transformer les dessins en réalité. Après avoir testé l’efficacité de ses pouvoirs à l’heure du goûter, Emilie va rapidement se retrouver propulsée en pleine époque médiévale, et connaître « en direct » les suites du tournoi de messire Robert, que la maîtresse était justement en train de leur raconter.

Le Moyen-Âge n’est toutefois pas une période de tout repos, et lorsqu’Emilie se rend compte qu’elle a en plus perdu son précieux crayon, les événements vont se précipiter !!

Bichonnier3Amitié, courage, réflexion et humour cohabitent dans ce joli roman pour le plus grand plaisir de ses lecteurs, et j’ai été bien rassurée d’entendre les éclats de rire qui sortaient de la chambre de Lecteur Aîné, heureuse et émue d’avoir pu transmettre cet excellent roman !

Bichonnier4

Je vous le conseille donc vivement pour vos enfants – et un peu pour vous aussi -, comme une délicieuse plongée dans le fantastique monde imaginaire de l’enfance, celui dans lequel un crayon a le pouvoir d’effacer les méchants.

Bonne lecture !

Anne Souris

Dessin mère-enfants

Publicités