Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , ,

Jonasson« D’une certaine manière, les videurs de latrines du plus grand ghetto d’Afrique du Sud étaient bien lotis. Après tout, ils avaient du travail et un toit au-dessus de la tête. Néanmoins, statistiquement, ils n’avaient aucun avenir. La plupart succomberaient jeunes à la tuberculose, à une pneumonie, aux diarrhées, à la drogue, à l’alcool ou à une combinaison de l’ensemble. Quelques rares  spécimens auraient le privilège de fêter leurs cinquante ans, ce qui était le cas du chef du bureau des latrines de Soweto, même s’il était usé par le travail et malade. Il avalait bien trop d’antalgiques avec bien trop de bière bien trop tôt le matin. »

Bonjour bonjour petites souris lectrices !

Vous en avez aussi marre de cet hiver pourri sans neige ? Marre aussi d’avoir trop de boulot ? Marre aussi que vos fils de 3 et 6 ans aient décidé qu’il était temps d’être des ados pénibles ? Marre aussi que votre fille de 2 ans refuse d’obéir en vous disant qu’elle est jolie ? Bon. Je connais ça. Voici une recette miracle pour retrouver le sourire – voire même le fou-rire – et alléger vos journées !

Prenez une jeune fille de 14 ans, noire, analphabète, et videuse de latrines à Soweto, Afrique du Sud.

Ajoutez un accident de la circulation, un ingénieur alcoolique, deux agents du Mossad et 3 Chinoises.

Laissez mijoter onze ans.

Expédiez-le tout (moins l’ingénieur) en Suède, en y insérant – frauduleusement mais délicatement – une bombe nucléaire d’environ trois mégatonnes.

Ajoutez des jumeaux se prénommant tous deux Holger dont un n’a pas d’existence légale et l’autre est un farouche révolutionnaire, une jeune femme colérique et un potier américain paranoïaque.

Mélangez le tout (attention à la bombe !) dans un chantier de démolition pendant sept ans, avant de le transférer, suite à un incendie volontaire et un homicide involontaire, chez une cultivatrice de pommes de terre vaguement comtesse sur les bords.

Laissez mijoter 13 ans.

Enfin, dans une étape finale requérant énormément de doigté, beaucoup de culot, un zeste de folie et une quantité de comique de l’absurde non négligeable, incorporez en une seule fois le président de la République populaire de Chine, le roi de Suède ainsi que le Premier ministre de la même Suède, et faites en sorte que tout ce monde se débrouille !

Ça ne marche pas ? Il doit vous manquer le brin de loufoquerie qui a fait de cette recette un excellentissime roman de Jonas Jonasson, à découvrir de toute urgence et à dévorer aussi sec.

A consommer sans modération, sans cinq fruits et légumes et sans pratiquer aucune activité physique.

Bonne lecture !

Anne Souris

Traduction : Carine Bruy

Publicités