Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Eté 2010 108

Mes p’tites souris vacancières, figurez-vous que je suis en vacances, dans un lieu sans Internet, sans réseau, sans téléphone… Rien ! C’est un vrai bonheur… Et si je passe mes journées à lire, je ne peux donc pas trop vous en parler. Voici donc, grâce à Géraldine (que je ne remercierai jamais assez !), un petit article du jour ! A très vite !

Anne Souris

lampedusaJe viens de terminer Le Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa. Ce titre parle plus aux cinéphiles car Alain Delon joue dedans avec Claudia Cardinale (je ne suis pas sûre de moi pour le rôle féminin…). Je n’ai pas vu ce chef-d’oeuvre du cinéma (ce sera peut-être l’occasion d’un « De la page à l’écran » ! ).
Le livre est beau. L’histoire se déroule dans les années 1860 en Sicile, au moment de l’unité italienne. Don Fabrizio, prince de Salina, le patriarche d’une famille noble, est le spectateur des changements de société consécutifs aux bouleversements politiques : les vieilles familles qui s’appauvrissent, certaines plus vite que d’autres, et tentent de maintenir leur prestige. C’est le thème du bouquin et bien sûr, nous suivons plusieurs personnages de son entourage.
J’ai beaucoup aimé la précision de la description de ces personnages, de leurs caractères et travers qui les mènent à leur perte ou à leur succès. Je me suis aussi laissée charmée par l’ambiance des palais italiens aux tentures défraîchies, aux fenêtres ouvertes qui laissent entrer les parfums des orangers des jardins.
le_guepardSans connaître cette période de l’histoire de l’Italie naissante, j’ai apprécié la présence du contexte historique qui, n’est pas envahissant (à aucun moment l’auteur de fait de leçon d’histoire – d’ailleurs, je ne connais pas plus de chose sur l’histoire de l’Italie naissante après avoir refermé le livre !) mais le lecteur saisit l’ambiance, il a du recul, lui !
Dur dur de faire un commentaire sur un bouquin ! Bref, j’ai beaucoup aimé et comme tu aimes les livres historiques en plus du romanesque, cette lecture te plaira peut-être. [je confirme, ça me tente beaucoup, d’autant plus que l’adaptation ciné est un de mes films préférés !]
Géraldine
Publicités